Aurélien BELLEPAUME

Mar 15, 2017
Thomas Raoult

AURELIEN BELLEPAUME, 34 ANS, FORMATEUR TECHNIQUE / METIER CHEZ VINCI CONSTRUCTION FRANCE, AYANT OBTENU SON TITRE DE CONDUCTEUR DE TRAVAUX BATIMENT GROS ŒUVRE EN JANVIER 2017

Quel est votre parcours professionnel ?

Avant d’intégrer en 2011 une formation de chef de chantier Bâtiment Génie Civil, j’ai obtenu un BAC professionnel puis effectué pendant 8 ans différentes expériences professionnelles de manœuvre, d’aide coffreur et de grutier. En 2012, j’ai rejoint le CESAME (Centre des Savoirs et des Métiers), entité de formation directement rattachée à VINCI Construction France, pour intervenir en qualité de formateur technique/métier auprès des salariés.

J’ai ensuite souhaité m’orienter vers un métier « terrain » en conduite de travaux, directement au sein de VINCI Construction France, mais il me manquait des compétences et un diplôme professionnel, essentiel en interne pour exercer dans cette voie.

Pourquoi avez-vous décidé de suivre une formation de conducteur de travaux en E-learning ?

Dans le cadre de mon travail de formateur, il n’était pas possible que je prenne un congé de formation de plusieurs mois. Je me suis donc orienté vers la formule E-learning BATILEARN, proposée par l’ESCT – École Supérieure de Conduite de Travaux, qui correspondait parfaitement à ce que je cherchais en termes de programme avec un titre professionnel à la clé et également en termes de rythme avec une formule souple qui n’est pas figée dans le temps.

Il a donc fallu que je propose mon projet de formation en interne, auprès de ma direction et du département RH. Malgré quelques doutes manifestés au départ du fait que la formation se déroule 100 % en E-learning (à l’exception du projet de plusieurs semaines de mise en situation en milieu professionnel), ils m’ont fait confiance dans ce choix qui s’adaptait parfaitement à mon profil.

VINCI Construction France a-t-elle encouragé votre démarche ?

L’une des valeurs phare de VINCI Construction France étant de valoriser ses salariés, d’encourager la mobilité interne (tant fonctionnelle que géographique) et la diversité des métiers, ma direction a donc tout de suite compris mon souhait d’évolution au sein de l’entreprise, et m’a accompagné pendant toute ma formation. Aussi, la formation est très présente chez VINCI et fait partie intégrante de la stratégie du groupe, avec presque 100 000 heures délivrées en 2016 sur le site CESAME d’Ile-de-France.

Comment a été financée votre formation ?

Ma formation a été prise en charge à 100% par l’entreprise, dans le cadre du CPF – Compte Personnel de Formation. Pendant toute la durée de ma formation en ligne (14 mois dans mon cas), mon salaire a été maintenu dans sa totalité.

Cela ne vous a pas inquiété de suivre une formation en E-learning ?

Très motivé, je n’ai pas du tout été effrayé par le mode E-learning, bien que je reconnaisse, au vu de mon expérience de formateur, qu’il ne puisse pas s’adapter à tout le monde.

J’ai été curieux de voir comment allaient être abordés les modules et comment allaient être délivrées les informations avec un mode d’apprentissage comme le E-learning, qui casse les codes traditionnels et responsabilise davantage ceux qui suivent ce genre de formations.

Comment avez-vous réussi à gérer votre travail d’un côté et votre formation 100 % en ligne de l’autre ?

Tout d’abord, j’ai eu la chance d’avoir le soutien total de ma direction, qui m’a laissé libre d’étudier quand je le souhaitais sur mon temps de travail. Pour mon organisation, je me suis imposé un planning strict, essentiel pour bien avancer. Je me connectais à la plateforme de E-learning soit chez moi le soir ou le week-end, soit sur mon lieu de travail. Cette formule très souple, qui offre une liberté totale, m’a aidé à jongler parfaitement entre de mon travail de formateur et mon apprentissage en ligne.

Que pouvez-vous nous dire sur les supports de formation BATILEARN ?

La plateforme BATILEARN est très agréable et particulièrement bien faite. On peut suivre en temps réel sa progression ce qui motive à continuer et à enchaîner les modules. En cas de doute ou de questions, mon référent de formation a su m’aiguiller et m’apporter son éclairage d’expert.

Cohérente avec le métier de conducteur de travaux et bien structurée, cette formule m’a totalement convenu et je m’y suis impliqué exactement de la même manière que si j’avais suivi cette même formation de conducteur de travaux bâtiment en présentiel.

La formation en ligne impose une période de mise en situation en milieu professionnel. Est-ce important ?

J’ai réalisé un stage de 2 mois chez Chantiers Modernes Construction (filiale TP de VINCI Construction) sur un chantier parisien en tant que conducteur de travaux adjoint pour un ouvrage d’art : LA MARQUISE A2 (couverture transversale d’un des quais de la gare en béton architectonique). J’ai pu découvrir des problématiques nouvelles, dont je n’avais pas conscience auparavant et j’ai pu mettre en application les aspects théoriques enseignés avec BATILEARN.

Dans les métiers liés à la conduite de travaux, on est obligé de s’investir au-delà de l’apprentissage d’un simple métier. La mise en application directe sur le terrain s’est révélée très enrichissante et j’ai pu être encore plus à l’aise dans ma formation en ligne à l’issue de ce stage, car j’ai beaucoup appris.

Que vous a apporté cette formation?

Dans un premier temps, elle m’a permis d’élargir mes compétences techniques et environnementales et de découvrir les expertises liées à la conduite de travaux : managériales, juridiques, financières et commerciales. J’ai également adopté une pédagogie différente.

D’une manière générale, cette formation m’a donné plus de recul sur l’environnement d’un chantier, ce qui m’a permis d’aborder la pédagogie sous de nouveaux angles. J’ai également intégré les questions suivantes qui se posent en conduite de travaux et qui sont essentielles pour tout projet de construction, à savoir : comment intégrer l’entreprise, ses valeurs et ses réglementations (sécurité, environnement, etc.), quel comportement avoir avec ses équipes, avec le maître d’œuvre, etc.

Plus qu’un titre professionnel (Conducteur de Travaux Bâtiment Gros Œuvre – Reconnu au RNCP de Niveau III / Niveau BAC+2), BATILEARN m’a donné les clés pour aborder sereinement mon nouveau métier.

Et maintenant ?

Comme dans tous les secteurs, bien que l’expérience soit le moyen le plus naturel de gagner encore et encore en connaissances, en réflexes, etc., la plateforme BATILEARN a su véhiculer un vrai engouement pour le métier de conducteur de travaux. Je suis donc convaincu de la voie que j’ai choisie et j’espère prochainement intégrer un poste de conducteur de travaux adjoint au sein du groupe VINCI Construction France.

A qui conseilleriez-vous la formule de formations en E-learning BATILEARN ?

Chez VINCI Construction France, tout au long du parcours professionnel, l’acquisition de nouvelles méthodes et compétences techniques demeure essentiel, et j’encourage ainsi tous ceux, les jeunes notamment (niveau CAP/BEP/BAC avec une première expérience de terrain), qui ont pour ambition de s’investir en conduite de travaux, pour élargir leurs compétences à tous niveaux et ainsi évoluer dans l’entreprise.

Plus largement, cette formule s’adapte parfaitement à tous ceux qui souhaitent se former à leur rythme, sans affecter leur quotidien avec une rupture professionnelle de plusieurs mois par exemple.

Pour conclure ?

La formation BATILEARN forme bel et bien les personnes à un métier, et pas à un examen. Appliquant la même stratégie dans mon travail de formateur, j’ai vraiment apprécié cette notion de passion du métier et de transmission de connaissances, à travers mon référent de formation et les modules théoriques, commentés par des experts.

Je remercie le groupe VINCI Construction France, le CESAME et ma Direction pour son soutien, aussi bien en m’accompagnant dans ma démarche de formation et également en me permettant d’obtenir un nouvel avenir professionnel en conduite de travaux.